CONTINGENT 1981 [2021 Edition]

by Contingent

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.

    2021 Edition PDF booklet with history, lyrics, pictures and original artwork of previous releases.
    Livret PDF de l'édition 2021 avec historique, textes, photos et graphismes originaux des sorties précédentes.
    Purchasable with gift card

      €7 EUR  or more

     

1.
DESTINÉE FRAGILE Les années à venir Les années sans désirs Destinée fragile Je ne les supporterai pas Les années à venir Les années sans plaisirs Destinée fragile Je ne les supporterai pas FRAGILE DESTINY The years to come The barren years A fragile destiny I shan’t be able to bear them The years to come The joyless years A fragile destiny I shan’t be able to bear them
2.
ELECTRIC GUERILLA Vous qui nous condamnez Sans nous juger Vous nous éliminez Sans nous laisser parler Oh pas d’ultimatum Pas de quartier Le gang commence seulement À s’énerver Electric Electric Guérilla Vous qui nous dirigez Nous écrasez Pour vous la solution C’est la boucler La ville métallisée nous enlève toute pitié La guérilla urbaine Ne fait que commencer Electric Electric Guerilla Les sentinelles de l’ordre Veulent à tout prix régner Mercenaires ils sont nés Et ils crèveront un jour Comme des tarés Ça va cramer Ça va sauter Ça va craquer Ça va flamber ELECTRIC GUERILLA You who condemn us Without a trial Eliminate us Without letting us speak There will be no warning And no mercy The gang is just starting To get angry…. Electric, electric guerrilla You who control us Wipe us out Your solution is - Shut us away This steel grey city takes away all pity The urban guerrilla war has only just begun Electric, electric guerrilla The guardians of law and order Want to rule at any price They are born as mercenaries And one day they will die like dogs There’ll be arson There’ll be bombings Everything will fall apart And go up in flames
3.
MOTEUR GEANT Ma ville un enfer De bruits de drames de haine Seras tu perdant gagnant Au fond de ses artères Son coeur bat trop vite son coeur bat trop fort Tuer l’ennui Tuer le temps Nous sommes prisonniers D’un moteur géant Nous sommes prisonniers D’un moteur géant Nous sommes prisonniers D’un moteur géant Nous sommes prisonniers D’un moteur géant Se plonger dans les rues vides À la recherche d’un ami Et tomber à plein pied Dans un raz de marée de morts vivants Une population animale Dont les règles sont Sauvagerie violence Anonymat Se replier dans son bunker Nous sommes prisonniers D’un moteur géant Nous sommes prisonniers D’un moteur géant Nous sommes prisonniers D’un moteur géant Nous sommes prisonniers D’un moteur géant Moteur géant GIANT ENGINE My city is hell - Noise, tragedy and hatred Stuck fast in its arterial depths Will you win or will you lose? Its heart beats to fast Its heart beats too loudly Killing boredom Killing time We’re prisoners in a giant engine (x4) Plunging into the empty streets Looking for a friend Walking right into A tidal wave of living dead Whose rules are Be savage Be violent Be anonymous Skulk in your bunker We’re prisoners in a giant engine (x4) Giant engine…
4.
BRUXELLES Bruxelles cruelle Tes murs sont pleins d’ennui Cité mortelle et angoisses mutuelles L’ennui est là au coeur de la cité La mort te guette au bout d’une ruelle Mais bon dieu que faut-il faire, alors, dis-moi Pour tuer l’ennui Mais bon dieu que faut-il faire, alors, dis-moi Pour chasser l’ennui Police criminelle Désirs sadiques T’agresses et t’élimines Enfants des rues T’es seul paumé Tu violes et t’assassines Mais bon dieu que faut-il faire, alors, dis-moi Pour tuer l’ennui Mais bon dieu que faut-il faire, alors, dis-moi Pour chasser l’ennui On voudrait bien Circuler librement Mais tous tes flics Nous braquent nos opinions Un jour viendra Où les murs seront rouges Où les murs seront rouges Où les murs seront rouges Bruxelles, Bruxelles, Bruxelles, Bruxelles! Mais bon dieu que faut-il faire, alors, dis-moi Pour tuer l’ennui Mais bon dieu que faut-il faire, alors, dis-moi Pour chasser l’ennui Mais bon dieu que faut-il faire, alors, dis-moi Pour tuer l’ennui Mais bon dieu que faut-il faire, alors, dis-moi En attendant minuit BRUSSELS Cruel Brussels your walls are steeped in boredom Tedious city, communal anguish Here in the heart of the city Death stalks you at the end of an alleyway Chorus: For god’s sake, what can be done To kill the boredom? For god’s sake, what can we do To chase away the boredom? The police are criminals With sadistic desires They beat you up, they take you out Kids on the streets, you’re alone and lost You rape and you murder Chorus We’d like to move freely But the cops all hate what we stand for A day will come When the walls will turn red When the walls will turn red When the walls will turn red Chorus For god’s sake What can we do While we’re waiting for midnight?
5.
HISTOIRE DE COEUR Si tu crois que je te porte dans mon coeur Je crois que tu fais une grande erreur L’idée de faire l’amour avec toi m’écoeure Si tu crois que je te porte dans mon coeur Je crois que tu fais une grande erreur L’idée de faire l’amour avec toi m’écoeure Alors dégage je ne veux plus de toi Tu m’envois des lettres par ta petite soeur Qui a l’air vicieuse comme une panthère C’est pas cette connasse là qui va me faire chanter Tu m’envois des lettres par ta petite soeur Qui a l’air vicieuse comme une panthère C’est pas cette connasse là qui va me faire chanter Alors dégage je ne veux plus de toi Tu as beau te barder la gueule de Rimmel Croyant que tu seras oh la plus belle Oh je préfère encore une poubelle Alors dégage je ne veux plus de toi Alors dégage tu m’as fais trop de mal Alors dégage je ne veux plus de toi Bye bye et à plus tard LOVE STORY If you think I’ve a place for you in my heart I think you’re making a big mistake The idea of making love to you makes me puke (x2) So let go, I don’t want you any more You get your little sister, who seems as vicious as a panther, to bring me letters But that stupid girl won’t blackmail me (x2) So let go, I don’t want you any more There’s no point in smothering your face in mascara Thinking that makes you oh, so attractive I’ve seen dustbins I fancy more than you So let go, I don’t want you anymore
6.
BRUTALE AGRESSION Architecture agressive Tous les gens sur le qui-vive Les ambulances hurlent à la mort Les hypocrites mettent des gants Pour bien sur avoir bonne figure La magistrature flippe sous cape Les gens heureux ferment les yeux Le fric bien sur c’est leur allié Y’a tellement d’enfants dans la cité Qui sont victimes de votre milieu Et vous ne leur proposez rien Brutale agression Fabrique de suicidaires Brutale agression Fabrique de suicidaires BRUTAL AGGRESSION Aggressive architecture Everyone on the alert Ambulances scream out death Hypocrites put on gloves So they are able to look respectable Magistrates go berserk under their robes The privileged shut their eyes Money’s their ally, of course There are so many kids in the city Who are victims of your world And you offer them nothing Brutal aggression Turning people into suicide cases
7.
BOX 45 Au bout du couloir T’attend la solitude La maison du silence La maison de la peur La prison la prison la prison Là ou l’on enferme Les insoumis Du régime Du régime Prison modèle Prison moderne Modèle allemand Box 45 Le quartier rebelle Les cerveaux vides vides du monde extérieur Dont tu vois Le gris du ciel De ta cellule De ta cellule De ta cellule Prison modèle Prison moderne Modèle allemand Box 45 Si tu veux ta liberté Tu dois la prendre La prendre La prendre La prendre Modèle allemand Box 45 BOX 45 Loneliness awaits you At the end of the corridor The house of silence The house of fear Prison, prison, prison, It’s where they stick People who won’t submit To the regime Model prison Modern prison German model Box 45 The rebel zone Empty brains Starved of the outside world Whose grey sky you see From your cell Model prison Model prison German model Box 45 If you want freedom You have to take it Take it German model Box 45
8.
Euro Panik Agoniser dans un monde sombre Là où l'argent et la renommée Te serviront de passeport Agoniser là où les esprits Suivent des lignes déjà tracées Une grande différence à admettre Euro Panik, Euro Panik, Euro Panik, Européen Euro Panik, Euro Panik, Euro Panik, Européen Euro Panik, Euro Panik La peur et les propagandes Le reflet d'insécurité Dans un monde léthargique Qui attend bien sûr la guerre La guerre civile La guerre atomique Euro Panik, Euro Panik, Euro Panik, Européen Euro Panik, Euro Panik, Euro Panik, Européen Euro Panik, Euro Panik, Européen Euro Panik, Euro Panik, Européen Euro Panik Agonise in a dark world  where money and celebrity are the passports you will need  Agonise where ghosts endlessly retrace their steps A big difference, you must admit Euro Panik, Euro Panik, Euro Panik, European Euro Panik, Euro Panik, Euro Panik, European Euro Panik, Euro Panik Fear and propaganda The reflection of insecurity In a lethargic world  which, of course, waits for war Civil war Nuclear war Euro Panik, Euro Panik, Euro Panik, European Euro Panik, Euro Panik, Euro Panik, European Euro Panik, Euro Panik, European Euro Panik, Euro Panik, European
9.
RUPTURE Non non non Je ne reviens pas Ne laisse pas les clefs Sur le palier Ça ne sert à rien Reste dans ton bain Et surtout baby Ne fais pas chier Arrête ton cirque C’est terminé Le nettoyage a été fait Oh ne me parle pas De suicide, c’est un langage déjà cliché Toutes les nuits qu’on a passées Elles ont creusés un grand fossé Arrête ton cirque C’est terminé Le nettoyage a été fait Toutes les photos sont déchirées T’as pas d’pitié pour moi baby La moitié de ton coeur tu l’as caché Et dans la rage tu l’as noyé Les sentiments sont envolés Juste un rideau qui est tombé Oh salut baby je m’en vais C’est un amour déconnecté Arrête ton cirque C’est terminé Le nettoyage a été fait Alors dégage BREAK UP No, no, no I’m not coming back Don’t leave the keys on the landing There’s no point Stay in your bath And above all, baby, don’t hassle me Chorus Stop your carry-on It’s over The clearing-up’s been done Oh, don’t talk to me about suicide That sort of stuff is just a cliché All the nights we’ve spent together Have created a huge gulf between us Chorus All the photos have been torn up You have no pity for me, baby You hid half of your heart And in a rage you drowned it All my feelings for you have vanished Like a curtain which has fallen See you baby, I’m off This is a love affair gone sour Chorus …so let go!
10.
AGRESSEUR DU SILENCE La radio déverse une tonne de flippe Informations ça va mal dans le monde Nucléaire partout État d’urgence Un quart d’heure musique Hit parade disco Le flippe le flippe Le flippe le flippe Sécurité à la maison Sécurité sur la route Inquiétude et prise d’otages Attaque à mains armées Terrorisme Le flippe le flippe Le flippe le flippe Ça va mal dans le monde Ça va mal partout Iran, Pakistan, URSS, Etats Unis Paris New York Berlin Déclaration ministérielle Nous demandons l’attention du peuple Arnaque collecte pour le tiers monde Grand coup d’état en Ouganda Le flippe le flippe Le flippe le flippe Le flippe le flippe Le flippe le flippe La radio l’agresseur Du silence nous tient en laisse La radio l’agresseur Du silence nous tient en laisse La radio l’agresseur Du silence nous tient en laisse SHATTERING THE SILENCE The radio spews out A torrent of madness News – The world’s in a bad way Nuclear power everywhere State of emergency A quarter of an hour of music Hit parade disco It’s deranged Deranged Home security Road safety Fear, hostage taking Armed attack Terrorism It’s deranged Deranged The world’s in a bad way Iran, Pakistan, USSR, United States Paris, New York, Berlin Statement from the Ministry We demand the people’s attention A fundraising swindle for the third world Big military coup in Uganda It’s deranged Deranged It’s deranged Deranged The radio shatters the silence And keeps us like dogs on a leash The radio shatters the silence And keeps us like dogs on a leash
11.
LEADER DEALER Leader dealer d’idées En manque de contrôle D’imaginaire futur Dont tu serais l’idole Te donner bonne conscience En te sécurisant Dans une société Calquée sur tes fantasmes Crève charogne J’en ai rien à foutre d’espoirs qui ne sont pas issus de mon propre délire Tu n’en peux plus de jouir En voyant le troupeau De tout tes militants se faire baiser la gueule Tu n’en peux plus de jouir En voyant le troupeau De tout tes militants se faire baiser la gueule Crève charogne J’en ai rien à foutre d’espoirs qui ne sont pas issus de mon propre délire Le délire le délire le délire... LEADER, DEALER Leader, dealer in out-of-control ideas Of an imaginary future In which you’ll be an idol You get your peace of mind And find your security In a society Modelled on your fantasies Go to hell, you bastard I don’t give a damn about dreams Which don’t originate in the wanderings Of my own mind There’s nothing in this world you enjoy more Than watching your mob of militant followers Getting their heads kicked in (2) Chorus
12.
PAS CRAQUER Les gardes du corps de mon coeur Sont partis me laissant seul Le désespoir tisse ses toiles Tout au fond de ma mémoire Mon cerveau lance des appels au secours Au loin une voix me dit lâche pas la maille Les gants blancs que je porte Ne font pas de moi l’angélique La panique et la rage s’installent Au fond de mon être J’entends parler d’une bagarre Une lutte entre la vie la mort Dehors il fait un temps maussade L’air est lourd et électrique Des portes claquent dans mes tempes Je suis tout seul là dans le noir Dans l’escalier les lumières sont D’un jaune faible Je ne veux pas être l’amant D’une ville fantôme Faut pas que je craque Faut pas que je sombre Faut pas que je craque Faut pas que je sombre I MUSTN’T BREAK DOWN The bodyguards of my heart Have gone, leaving me alone Despair weaves webs Deep in my memory My brain sends out cries for help In the distance, a voice says ‘don’t lose the plot’ The white gloves which I’m wearing Don’t make me angelic Panic and rage embed themselves In the very heart of my being I hear talk of a fight A struggle between life and death Outside the weather is dark and damp The air is heavy and electric Doors slam in my temples I’m all alone in the darkness On the stairs the lights give off A feeble yellow glow I don’t want to be the lover Of a ghost town I mustn’t break down I mustn’t sink into despair
13.
TOUT SEUL CE SOIR Tout seul ce soir Malade désorienté Je fume ce sale mégot Il a un goût acide Avec ma panthère en laisse On se promène sur les boulevards Dans une balade électrique De klaxons je suis malade Dans la vitrine éclairée De spots violets La femme plastique me fascine Fascination hallucination Étrange apparition La fumée des bagnoles Me prend à la gorge Oxyde de carbone je deviens fou Dans ma tète c’est La crise l’explosion Le gouvernement flippé Les machines IBM Sont bloquées Les radars en folie N’arrêtent plus de tourner Les mecs se font la guerre À coups de lasers sur la gueule Les mecs se font la guerre À coups de missiles sur la gueule Accroché à un réverbère Je pense à tout à tout à tout à tout cela Accroché à un réverbère Je pense à tout à tout à tout à tout cela Les machines IBM Sont bloquées Les radars en folie N’arrêtent plus de tourner Les mecs se font la guerre À coups de lasers sur la gueule Les mecs se font la guerre À coups de missiles sur la gueule Accroché à un réverbère Je pense à tout à tout à tout à tout cela Accroché à un réverbère Je pense à tout à tout à tout à tout cela ALL ALONE TONIGHT All alone tonight Sick and disorientated I smoke this dirty fag-end It has an acid taste With my panther on a lead We wander along the main roads An electric stroll through the car horns – I feel ill…. In the shop window, lit by violet spotlights The plastic woman fascinates me Fascination, hallucination, A strange apparition The car exhaust fumes Seize me by the throat Carbon monoxide I’m going insane Through my head run thoughts of crisis, Explosion, government gone berserk The IBM machines have crashed Out of control closed circuit TV cameras turn incessantly Men wage war on each other With laser shots to the head Hanging on to a street light I try to make sense of it all The IBM machines have crashed Out of control closed circuit TV cameras turn incessantly Men wage war on each other With laser shots to the head Hanging on to a street light I try to make sense of it all
14.
HOMME SAUVAGE Juste en face de toi Il est là L’homme avec son masque malsain Il te parlera toujours de lui Jamais de toi, jamais des autres Son regard fixe le bitume Son regard fixe le bitume L’homme est une bête sauvage Toujours sur la défensive L’homme est une bête sauvage Toujours sur la défensive Il te promettra de la douceur Quand tu découvriras son jeu Il sera trop tard pour réparer L’âme dominatrice de l’humain Le conduira vers sa fin Et toi le coude là sur le bar Tu penses à vingt ans d’amitié fantôme Tu penses à vingt ans d’amitié fantôme L’homme est une bête sauvage Toujours sur la défensive L’homme est une bête sauvage Toujours sur la défensive La loi des temps la loi des jungles Les années noires, les années noires, Les années noires les années noires SAVAGE MAN He’s there, right in front of you The man with an unhealthy mask for a face He’ll always talk to you about himself Never about you or anyone else His stare is fixed on the road His stare is fixed on the road Chorus Man is a savage beast Always on the defensive (x2) He will promise you sweetness And by the time you’ve worked out his game It will be too late to put things right The domineering nature of his being Will take his plan to its conclusion And you, with your elbow on the bar Will reflect on twenty years of sham friendship Chorus The law of the times, the law of the jungle The black years (x4) Chorus
15.
VIVONS TRES VITE Une concentration de races Une différence de classes Solitude permanente Désir joie anonymat Un déchirement Une agression Un vol un viol Un vol un crime Vivons très vite vivons très fort Tout le monde suspect coupable Coupable de quoi Seulement d’être né Seulement d’être là Rien ne va plus si ce n’est que la peur La peur d’être vieux La peur de crever Vivons très vite vivons très fort On brise de coeurs On compte les pierres tombales Qui hantent nos mémoires Un homme, une femme, un drame Une mutilation morale qu’on appelle l’amour Une mutilation morale qui nous mène vers la mort Vivons très vite vivons très fort LIVE VERY FAST A concentration of different races A difference between classes Permanent loneliness Anonymous desires and pleasures A tearing apart An aggression A theft, a rape A theft, a crime Chorus Live very fast, live very loud! Everyone under suspicion, everyone to blame To blame for what? Just for being born Just for being there Everything’s gone except fear Fear of being old Fear of death Chorus We break hearts We count the gravestones Which haunt our memories A man, a woman, a drama A moral mutilation we call love A moral mutilation which leads you towards death Chorus

about

En 1981 Contingent retourne au Studio Caramel de Daniel Léon, où ils ont enregistré le EP Police Control. Le groupe a un répertoire de 15 morceaux qu'ils enregistrent en un week-end, avec un jour supplémentaire pour le mixage complet de "Homme Sauvage" et "Vivons très vite", destinés à sortir en 45t. Peu de temps après cette session, le groupe se sépare, les morceaux restent inédits. Contingent se reforme en 2007, refait des concerts et participe en 2011 au festival "Bloody Belgium", organisé par les artistes Elzo Durt et Patrice Poch. Celui-ci nous propose de sortir le répertoire de 1981, ce qui se fera sur vinyles, en 2014 et 2015, grâce à la digitalisation de la bande audio 2 pistes effectuée par Daniel Léon, avec quelques retouches sur les morceaux qui auraient dû être finalisés à l'époque que j'ai pu faire. En 2021, les derniers outils techniques développés m'ont permis de retoucher à la balance de chaque morceau. Voici l'édition actualisée de notre répertoire de 1981, une collection de riffs cinglants d'Éric Lemaître, de récits urbains intemporels de Bob Seytor, avec la section rythmique implacable de Guy Delcroix et moi. Découvrez ou redécouvrez cet instantané du Rock Alternatif à Bruxelles il y a 40 ans !

In 1981 Contingent returned to Daniel Léon's Caramel Studio, where they recorded the Police Control EP. The group has a repertoire of 15 songs that they record over a weekend, with an extra day for the complete mix of "Homme Sauvage" and "Vivons très vite", which are due to be released in 45rpm. Shortly after this session, the group broke up, the songs remained unreleased. Contingent is reformed in 2007, remakes concerts and takes part in 2011 in the festival "Bloody Belgium", organized by the artists Elzo Durt and Patrice Poch. This one suggests that we release the 1981 repertoire, which will be done on vinyl, in 2014 and 2015, thanks to the digitization of the 2-track audio tape made by Daniel Léon, with some retouching on the songs that should have been finalized at the time that I was able to do. In 2021, the latest technical tools developed allowed me to retouch the balance of each piece. Here is the updated edition of our 1981 repertoire, a collection of scathing riffs by Eric Lemaître, timeless urban tales by Bob Seytor, with the relentless rhythm section of Guy Delcroix and me. Discover or rediscover this snapshot of Alternative Rock in Brussels 40 years ago!

credits

released December 21, 2021

Bob Seytor: Chant
Éric Lemaître: Guitare
Guy Delcroix: Basse
Daniel Wang: Batterie

Enregistré et mixé en juillet 1981 au Studio Caramel par Daniel Léon
Masterisé en 2014 par F. Terrazzoni au Studio Parélies
Rebalancé et remasterisé en 2021 par Daniel Wang
Traduction anglaise des textes par John Baine
Graphisme original par Patrice Poch, inversion par Daniel Wang

license

all rights reserved

tags

about

WangWay Brussel, Belgium

Welcome to Daniel "WangoDan" Wang's Bandcamp. Since 1978 I have accompanied many groups, you will find here recordings in which I participated.

Bienvenue sur le Bandcamp de Daniel "WangoDan" Wang. Depuis 1978 j'ai accompagné de nombreux groupes, vous trouverez ici des enregistrements auxquels j'ai participé.
... more

contact / help

Contact WangWay

Streaming and
Download help

Redeem code

Report this album or account

If you like CONTINGENT 1981 [2021 Edition], you may also like: